Organique et paid : le combo gagnant sur les réseaux sociaux

Comme nous avions déjà pu l’aborder dans cet article « Comment optimiser le reach Facebook ? », le reach organique, autrement dit la portée « gratuite » qui est diffusée naturellement sur les réseaux sociaux, tend à diminuer d’année en année. On estime qu’en moyenne sur Facebook, moins de 5 abonnés sur 100 sont exposés à vos contenus…   

Un constat frustrant qui tend à se généraliser sur les autres plateformes (Instagram, Twitter, Linkedin…). 

Est-ce que cela signifie qu’il faut stopper toute communication organique ? Non !  

Car votre feed est votre vitrine digitale : il doit relayer votre actualité et vos dernières nouveautés, montrer que votre entreprise est bien présente et prête à répondre aux attentes de ses clients. C’est aussi cette animation régulière et de qualité qui donnera envie à des utilisateurs de s’abonner à vos comptes pour rejoindre votre communauté, avant peut être de devenir clients. Notons enfin que vos contenus ont également un impact sur votre référencement naturel (SMO). 

Il est encore heureusement possible de sortir du lot en s’appuyant sur une véritable stratégie éditoriale et de contenus, beaucoup de créativité (et de temps), une régularité des prises de parole, ou encore en rebondissant sur le contexte (les événements, challenges ou # qui font le buzz). Il n’est pas rare de voir des contenus performer (vidéos TikTok, posts Linkedin…. ), alors qu’ils ont été postés sans aucune action publicitaire. 

Suivre régulièrement les KPis de vos posts (via un reporting), pour identifier ceux qui fonctionnent le plus et s’en inspirer, adopter les formats et pratiques préférés des algorithmes, interagir avec les utilisateurs et publier sur les horaires où l’audience est la plus présente, sont aussi des étapes à ne pas négliger.  

Tous ces points vous permettront d’optimiser la diffusion de vos contenus organiques. Votre community management pourra aussi être complété par une stratégie d’employee advocacy, de personal branding, ou d’activations digitales, pour augmenter la visibilité de votre entreprise sur les réseaux sociaux. 

Néanmoins, si vous souhaitez toucher davantage de monde, engager plus, ou générer un trafic plus important sur votre site internet, des actions publicitaires doivent être mises en place. 

L’idée est alors de combiner votre stratégie de contenus “naturels” avec une stratégie paid (social ads), pour mieux performer. 

Toutes les plateformes sociales proposent aujourd’hui des formats publicitaires (posts, vidéos, carrousels, stories…), pour amplifier la portée et l’engagement de vos contenus. 

Outre le contenu à proprement parler (message, visuel…), c’est la qualité du ciblage et le paramétrage de votre sponsorisation ou de votre campagne publicitaire (avec le bon objectif : notoriété, considération, conversion…) qui seront importants.  

Pour faire simple, plus votre budget sera élevé, plus vous pourrez toucher d’internautes. Mais sachez qu’avec quelques dizaines d’euros, vous pouvez déjà faire des premiers tests. Rapidement, vous identifierez ce qui fonctionne le plus, et vos social ads vous permettront de diffuser vos messages à un plus large public. 

Pensez donc à intégrer un budget publicitaire dans votre plan d’action social media, et à suivre régulièrement vos résultats pour optimiser constamment votre dispositif. Et si vous souhaitez vous faire accompagner, La Social Room est là ! 

Partagez cet article