Contenus longs : panorama et intérêt pour votre stratégie social media

Une multitude de formats sont aujourd’hui à la disposition des marques pour alimenter et animer leur stratégie digitale, en particulier sur les réseaux sociaux : contenus éditoriaux (posts, articles, livres blancs…), visuels (photos, infographies, carrousels…), vidéos, ou bien encore, audios.  

Depuis quelques années, la priorité est régulièrement donnée aux contenus courts et impactants : il faut pouvoir capter l’attention rapidement et faire passer un message en quelques secondes. Néanmoins, force est de constater que le snack content ne répond pas à tous les objectifs.

Qu’appelle-t-on un contenu long ? 

Un contenu est considéré comme long dès lors qu’il dépasse les 1 000 caractères, ou qu’il dure plus de 1 minute 30. Il s’agit évidemment d’ordres de grandeur.

Pourquoi opter pour des contenus longs pour votre stratégie social media ?

Les contenus longs ont toute leur place dans une stratégie de content marketing, lorsqu’il s’agit de travailler le storytelling d’une marque, d’aborder un point de vue, d’approfondir un sujet de fond ou de partager une expertise (conseils, tutos…). Ils viennent donc répondre à des enjeux diversifiés pour les professionnels : image, personal branding, collectes de leads, SEO… 

Ils sont également pertinents et nécessaires vis-à-vis des algorithmes : on sait par exemple que sur Linkedin, avec le dweel time qui mesure le temps passé par les internautes sur les posts, les contenus longs sont privilégiés (bien sûr, les utilisateurs passent du temps si et seulement si le contenu est captivant et intéressant…). 

Panorama des formats longs 

Les posts écrits longs 

Ils trouvent leur place principalement sur Linkedin, comme évoqué à l’instant, l’algorithme privilégiant la diffusion des contenus qui engagent le plus et sur lesquels les utilisateurs passent beaucoup de temps (dwell time). Ces posts peuvent être uniquement écrits, ou accompagnés de contenus visuels. En optant pour ce type de posts, il faut savoir capter l’attention rapidement, en utilisant des méthodes de copywriting, la plus connue étant la méthode AIDA : attirer l’Attention, puis susciter l’Intérêt, faire naître le Désir et enfin déclencher l’Action.  

Pour faciliter la lecture et inciter les utilisateurs à vous lire jusqu’au bout, pensez également à organiser votre texte, en le divisant en plusieurs parties et en utilisant des émojis. 

Les articles et documents pdf 

Exemple d’articles rédigés sur un profil personnel LinkedIn.

Dans la même optique, les articles partagés sur les pages ou profils Linkedin, les blogs, ou sous format pdf dans des posts Linkedin, peuvent être privilégiés pour aborder des sujets de fond, livrer un point de vue ou bien encore partager une expertise et des conseils. Sur un blog, ils permettront de travailler votre SEO.  

Les livres blancs  

Dans une stratégie d’inboud marketing, les livres blancs sont un levier puissant pour générer du trafic sur un site et collecter des leads (parfois directement via un formulaire Linkedin). 

Les albums photos, les carrousels  

Pour créer de l’engagement et faire passer un peu plus de temps aux internautes sur vos posts, les formats visuels tels que les albums photos ou multi-photos et les carrousels sur Instagram ou Linkedin (pdf) sont particulièrement adaptés, quand ils sont utilisés à bon escient. Il faut en effet toujours privilégier la qualité à la quantité : si vous n’avez qu’une seule photo qui répond à vos standards de qualité, partagez-la seule plutôt que d’inclure d’autres contenus moins attrayants ! Aussi, sur Facebook, Linkedin ou Twitter, le fait de partager 2 photos au sein d’un même post engendrera un rendu visuel bien souvent dégradé (aperçu rogné / mal cadré), ce qui rendra l’expérience utilisateur moins impactante.   

Les vidéos  

Les vidéos sont probablement le meilleur moyen d’interpeller et de séduire les internautes. C’est un format particulièrement adapté pour susciter des émotions, raconter des histoires, partager une expertise, faire une démonstration, divertir… et embarquer vos publics. Pour répondre à ces objectifs, les contenus courts ne sont pas toujours les plus adaptés. 

Le succès des vidéos de plusieurs minutes sur TikTok (désormais jusqu’à 10 minutes) ou Youtube (tutos bricolage, maquillage, conseils, avis clients, témoignages, films de marque…), montrent bien que dès qu’un contenu est pertinent, original, exclusif ou divertissant (voir les 4 réunis), sa durée n’a plus d’importance et peut s’étaler sur plusieurs minutes, voire 1 heure ! 

Bien sûr, quelques bonnes pratiques sont incontournables pour maximiser le succès et la consommation des vidéos longues : sous-titrer les vidéos (la très grande majorité des utilisateurs consultent les vidéos sans son), héberger les vidéos nativement sur les plateformes (exit les vidéos Youtube partagées sur Facebook ou Linkedin), capter l’attention dès les premières secondes, optimiser la communication pour attirer son audience (mots clés sur les titres et légendes, campagnes publicitaires ou emailing, hébergement sur votre site). 

Les lives  

Les lives, qu’ils aient lieu sur les réseaux sociaux (toutes les plateformes ou presque proposent ce format) et/ou des plateformes tierces, sont organisés pour échanger, en direct, sur une thématique choisie. Ces vidéos en direct peuvent permettre de présenter et vendre des produits (live-shopping), de créer un évènement ou un rendez-vous récurent avec sa communauté (webinars, FAQ…) ou bien encore de jouer en ligne (live-gaming, sur Twitch en particulier).  

Leur organisation est tout sauf une histoire d’improvisation ! En effet, les lives demandent du professionnalisme, qui passe notamment par du temps et de la préparation en amont : choix du thème, du lieu, des intervenants, mise en place du matériel et des solutions techniques, tests, plan de communication pour réunir un maximum de participants…  

Quant à la session live à proprement parler, sa durée est généralement d’une heure. 

N’oubliez pas d’enregistrer ces lives pour pouvoir les héberger (sur votre chaîne Youtube par exemple), et permettre à votre communauté d’avoir accès aux replays a posteriori. 

Les contenus audios  

« Les étapes » : une série de podcasts réalisée par la marque Jho qui aborde les étapes dans la vie d’une femme (règles, ménopause…).

Enfin, le format audio renait de ses cendres depuis le début de la pandémie du covid-19 : l’émergence de Clubhouse, puis l’intégration de fonctionnalités audios sur les autres plateformes sociales (Facebook Rooms, Twitter Spaces, LinkedIn Audio Event…), couplées au succès grandissant du format podcasts ont favorisé les initiatives dans ce sens. De ce fait, et avec les changements d’habitudes liés à la crise sanitaire, de plus en plus de marques créent leurs propres rendez-vous podcast ! Des contenus qui sont ensuite partagés sur les réseaux et/ou site web dans leur intégralité, ou sous forme d’extraits, pour inciter les communautés à s’intéresser à ce format. Un bon moyen d’augmenter l’engagement et la notoriété de votre marque ! 

Pour conclure, même si le format long demande davantage d’investissement (temps, budget…), il est aujourd’hui un moyen efficace pour atteindre de nombreux objectifs. À partir du moment où il capte l’attention de vos publics (personas), et répond à leurs attentes, il devient un excellent levier d’acquisition ou de fidélisation. Alors devenez vous aussi un super héros des formats longs qui performent !

Et n’hésitez pas à faire appel aux Social Roomers pour vous aider  😉  

Partagez cet article